Retour

Nathacha Appanah – Sélectionnée pour le prix Goncourt 2016

9 septembre 2016

Goncourt Prize


Le roman Tropique de la violence de Nathacha Appanah, auteure du dernier Tikoulou, est sélectionné pour le prix Goncourt !

L’académie Goncourt a dévoilé ce mardi 6 septembre les 16 romans sélectionnés pour le célèbre prix littéraire français. Nathacha Appanah est en lice avec son sixième roman Tropique de la violence publié le 25 août 2016.

Née à Mahébourg à l’Ile Maurice, Nathacha Appanah a quitté son île natale pour vivre en France à Caen. Son premier roman Les Rochers de Poudre d’or qui reçoit le prix RFO 2003 ainsi que le prix Rosine Perrier. Ses romans, tous très bien reçus par la critique, lui valent des prix prestigieux. Son deuxième roman Blue Bay Palace reçoit en 2004 le grand prix littéraire des océans Indien et Pacifique. Le Dernier Frère publié en 2007 a obtenu le prix du roman Fnac, le prix des lecteurs de L’Express ainsi que le prix Culture et Bibliothèques pour tous. Ses livres sont des succès acclamés par tous !

C’est en 2014 que l’auteure mauricienne rejoint les Editions Vizavi pour l’écriture du 15e album de la célèbre collection Les Aventures de Tikoulou. L’étrange été de Tikoulou publié en 2014 est donc né sous la plume de Nathacha Appanah et illustré par Henry Koombes. Cette nouvelle aventure montre la nécessité de respecter et de protéger l’environnement.

Dans son dernier roman Tropique de la violence, Nathacha Appanah nous plonge dans la réalité d’une jeunesse livrée à elle-même. C’est à Mayotte que cinq destins se croisent : celui de Marie, de Moïse, de Bruce, d’Olivier et de Stéphane. Tous doivent faire face à une misère sociale, matérielle et humaine. En effet, les personnages sont confrontés de près ou de loin à la violence des quartiers pauvres de Mayotte, un monde dont personne ne parle.

 

Les 4 et 27 octobre, le jury se rassemblera afin de continuer la sélection. Ce sera donc le jeudi 3 novembre 2016 que nous découvrirons le successeur de Mathias Énard, prix Goncourt 2015, pour son livre Boussole. Nous croisons donc les doigts pour Nathacha Appanah !